5000 signatures de riverains contre l’ouverture de l’usine Eiffage de Bonneuil

Malgré les élections et l’approche des vacances de Pâques, les militants du collectif T’AIR-EAU 94 ont poursuivi contre vents et marée la campagne de signature de la pétition auprès des riverains, ce qui nous permet d’annoncer aujourd’hui le chiffre de plus de 5000 signatures recueillies, pour l’essentiel dans les communes riveraines.

Soyons clairs, le nombre de signataires de la pétition ne devrait désormais plus beaucoup augmenter, puisque l’on voit que les taux de croissance sont de plus en plus faibles. Quand le mouvement de signature a démarré sur Saint-Maur il y a deux mois,  on frisait les 200% (triplement tous les 15 jours). Puis la croissance est tombée à 100%, 50% et finalement 25% au cours de la dernière période. Le même phénomène s’était produit avant à Sucy-en-Brie, où le mouvement avait démarré plus précocement.

Mais cela ne signifie pas que les riverains se désintéressent de l’ouverture de l’usine Eiffage, bien au contraire. Ce ralentissement montre  simplement que la grande majorité des habitants proches de la centrales ont été informés et ont fait connaître leur avis. La répartition des signatures  se calque désormais très exactement sur la répartition par commune des populations situées à moins de 1 ou 2 kilomètres de la centrale.

5000 riverains informés, conscients des enjeux et prêts à se mobiliser, voila qui devrait faire réfléchir à la fois le préfet du Val de Marne et la société Eiffage Travaux Publics, ainsi que les mairies des communes concernées. Nous réclamons plus que jamais une suspension de l’arrêté d’exploitation de l’usine Eiffage et une reprise à de l’enquête d’utilité publique permettant aux 5000 citoyens qui ont signé la pétition de donner leur avis sur l’installation. Nous exigeons aussi des mairies des communes riveraines la mise à disposition de salles de réunion pour organiser des débats entre habitants. Rappelons que la mairie de Sucy-en-Brie n’a toujours pas répondu à la demande de mise à disposition de salle qui lui a été adressée il y a une dizaine de jours. Et qu’à la différence de la mairie de Saint-Maur, elle ne semble pas avoir l’intention de se porter partie civile pour demander l’arrêt de l’installation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s