Arrêté complémentaire du préfet : une première victoire … ou une illusion cynique ?

Le 18 avril, le préfet du Val-de-Marne a enfin pris un arrêté complémentaire répondant à une partie de nos revendications. Toutefois on peut se demander s’il ne s’agit pas d’une victoire illusoire puisque l’article demandant une campagne de mesure AVANT la mise en service de la centrale ne semble guère respecté. Les témoignages de nuisances olfactives affluent alors même que l’arrêté aurait du entraîner un arrêt des essais de la centrale. De qui se moque-t-on ?

http://www.saint-maur.com/IMG/pdf/Eiffage_A–.pdf

2 commentaires

  1. voici ce que nous pouvons lire dans le parisien ce matin:

    « Nous ne changeons pas de planning. » L’usine d’enrobés exploitée par Eiffage sur le port autonome de Bonneuil ouvrira prochainement, comme prévu. Et ce, malgré le recours de la ville de Saint-Maur contre l’arrêté d’exploitation, annoncé vendredi. « Nous respectons exactement l’arrêté préfectoral », affirme Xavier Barthélemy, directeur du matériel chez Eiffage.
    Saint-Maur avait annoncé son action auprès du tribunal administratif de Melun (Seine-et-Marne), arguant du fait que l’arrêté complémentaire délivré par la préfecture ne répondait pas à ses exigences : à savoir une étude d’impact de l’ensemble des installations classées du port autonome et aucune garantie sur le fait que du lignite ne soit pas utilisé.

  2. Je pense que la direction d’Eiffage, n’a que faire de nos protestations et des témoignages, de ce que nous subissons, tant par les odeurs ,que par le bruit. Les dirigeants n’habitent surement pas près d’ici !
    Ils ne subissent pas les odeurs, la pollution à laquelle nous avons déjà droit.
    Que faire ? Il ne nous reste plus qu’à tomber malade et finir par mourir . Tout cela pour que des grands trusts comme Eiffage, engrangent des profits au détriment de la santé des Gens.
    Quoi faire d’autre ? Déposer plainte, pour non assistance à PERSONNES ( au pluriel bien évidement) Vu que Eiffage a l’air de ne pas tenir compte des décisions et de la réalité des faits.
    Le ministère de l’environnement, renvoi nos doléances vers le Préfet ,cela peux durer longtemps !
    Donc on tourne en rond.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s