Réunion publique le 10 mai à 20h30 à Saint-Maur

Face aux nuisances de plus en plus fréquentes de l’usine Eiffage (encore ne s’agit-il que de la phase d’essais) le collectif T’AIR-EAU94 incite tous les habitants des communes voisines à se réunir jeudi 10 mai à 20h30 pour faire le point sur les actions à mener, notamment sur le plan judiciaire. Venez nombreux !

Cliquez ici pour télécharger le tract

5 commentaires

  1. Une réunion d’excellente tenue ce jeudi 10 mai au soir. Dommage seulement que le maire de Saint-Maur n’ai pas daigné paraître ou envoyer un émissaire élu !
    Une idée de manifestation : une châine humaine de chaque côté des trottoirs du Pont de Bonneuil aux heures de pointe du matin et/ou du soir, avec banderolle ou calicot visibles. Sans pour autant gêner la circulation. Comme les voitures sont au pas avec les feux tricolores, on aurait le temps de distribuer des papiers pour alerter l’opinion !
    Nous sommes nombreux à attendre vos propositions pour une date de manifestation et pour une participation financière si procédure
    Catherine Distinguin, riveraine d’Eiffage et conseiller municipal d’oppositon Saint-Maur Demain.

    • Merci de votre appréciation qui me va droit au coeur.
      Je tiens à vous rappeler que toute manifestation doit être acceptée par la Préfecture , qui doit être sollicitée par fax et mail.
      Merci à tous de votre participation. J’ ai eu la sensation que les spectateurs ne s’ ennuyaient pas.
      Quand à la non-présence du maire de Saint-Maur, je suis plus mitigée que vous. La fonctionnaire présente pourra transmettre ce qui s’ est dit, le nombre de participants, et aucune agressivité n’ a pu se déchaîner contre elle, alors que si Messieurs Plagnol ou Berrios avaient été là, la réunion aurait été moins efficace et plus agitée.
      Il n’ existe à ce jour que des décisions d’ intention de la part de la mairie de Saint-Maur. Aucun nom d’ avocat ni numéro de dossier déposé au TA.
      Remarquez, c’ est mieux que l’ absence totale de réaction de la Maire de Sucy.

      SGD

  2. Honnêtement, « Not in my back yard » ; ce terme américain ne résume-t-il pas l’action que nous tentons de mener ici ? Effectivement : qui voudrait de cette usine ? Personne, bien évidemment.
    Ce constat n’est pas pour autant une raison pour baisser les bras ; car nous souhaitons TOUS vivre dans un environnement sain. Il ne faut cependant aller plus loin ; ne pas être dupe ; réaliser à quel point nous sommes devenus incohérents, égocentriques et peu impliqués dans notre société. Cette affaire ne montre-t-elle pas une nouvelle fois qu’il faut, coûte-que-coûte, adopter des technologies moins polluantes et arrêter de se voiler la face avec des excuses alambiquées.
    A propos d’installations comparables, il faut tout de même savoir que les normes sont une chose et la conformité (dans le temps !) des installations une autre. Il apparaît ainsi, par exemple, qu’un certain nombre d’usines d’incinération de déchets ne sont plus aux normes… Mais, au regard des panaches de fumée noire qui se dégagent parfois de la Z.A de Bonneuil, on ne peut être qu’à des années lumière de toute éventualité de conformité.

    • Il est clair que le collectif t’ air-eau 94 a soulevé le tapis sous lequel se cache un problème plus important que l’ usine Eiffage. Le rapport de l’ ARS étudie les émissions de l’ usine à la sortie de la cheminée. Mais cette usine n’ est pas prévue sur une plage déserte, mais dans le Port de Bonneuil où on néglige la dépollution du sol qui contient de l’ arsenic , parce que, je cite la DRIEE « il s’ agit d’ un site industriel et ce n’ est pas obligatoire ». Où il n’ y a pas de capteur atmosphérique (le plus proche est à six kilomètres et ne dose que les poussières et le dioxyde d’ azote. Ni le benzène, ni le formol, ni l’ aniline, etc qui pourront se combiner, au gré des pluies et du soleil avec les autres cochonneries présentes sur le site en donnant on ne sait quoi.).
      Il joue le rôle de projecteur sur une situation que personne ne regardait.
      Faire réfléchir les gens à la responsabilité de leurs habitudes de vie sur l’ état dans lequel ils lègueront la planète à leurs enfants est-il superflu ?
      Mais bon, soyons pragmatiques. L’ urgence est d’ empêcher l’ ouverture de cette usine puante néfaste économiquement aussi bien aux particuliers qu’ aux entrepreneurs et malsaine. Après, si les énergies perdurent, on verra.
      SGD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s