Compte-rendu (photographique) de la réunion publique du 10 mai 2012

Sans entrer dans trop de détails (car beaucoup des lecteurs du blog étaient présents dans la salle), on peut dire que la réunion du 10 mai 2012 a permis de renforcer la mobilisation citoyenne, de clarifier les solutions de recours juridiques et d’envisager de nouvelles formes d’action, notamment à destination des médias. 
En tenant compte des arrivées et départs (car la salle était comble), on peut estimer que la réunion publique a rassemblé à peu près 200 participants, ce qui confirme la forte mobilisation également attestée par le franchissement des 8000 signatures de la pétition contre la centrale.


Sylvie Grasland-Deslot a présenté tout d’abord un diaporama résumant la contre-enquête du collectif T’AIR-EAU 94 (accessible en cliquant ici) après quoi Sonia Zamai (avec le micro sur la photo) a présenté les possibilités de recours juridiques.

Au cours du débat, plusieurs personnes ont pris la parole pour suggérer un recours accru aux médias et une multiplication des articles de presse (à l’instar de l’article du Parisien publié au lendemain de la réunion) mais aussi de radio ou télévision, et un usage renforcé de la communication virale. D’ores et déjà un des membres du collectif a créé un compte Twitter contre la centrale  (@lephare2) et des initiatives sont également en cours sur Facebook.

Une chose est en tous les cas certaine, la mobilisation ne faiblit pas et la réaction s’organise face aux nuisances de plus en plus régulières que nous observons de jour comme de nuit, alors même que la centrale en est juste au stade des essais. Les photos ci-dessous prisent par un riverain membre du collectif sont édifiantes sur l’impact paysager. Encore ne disent-elles rien sur l’impact en termes de bruits de concassage et d’odeurs de goudron …

1 commentaire

  1. Bonjour,
    J’avais témoigné de nuisance d’odeur de soufre vendredi 11 mai 2012 vers 8h30 depuis mon lieu de travail. Ce matin j’ai remis des bulletins en vue de l’action en justice, à l’accueil de l’immeuble de bureaux. La gardienne qui vit avec son mari depuis presque 40 ans sur place, m’a indiqué que dans la nuit du jeudi 10/05 au vendredi 11/05, à partir de 0h30 et jusqu’à plus de 3h30 du matin, que les odeurs étaient irrespirables, que la centrale était parfaitement éclairée comme sur la photo ci-dessus. Mais la grande nouvelle c’est qu’il y a eu des allées et venues de camions de bitumes (surement plus d’une trentaine selon elle). A PRESENT LA CENTRALE NE PEUT PLUS ETRE CONSIDEREE EN PHASE D’ESSAIS, MAIS EN SERVICE AVEC UN PETIT DEMARRAGE D’ACTIVITE….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s