BILAN FINAL DE LA PETITION: 9400 signataires dont plus de 5000 riverains

Nous publions aujourd’hui pour la dernière fois les résultats de la pétition lancée en janvier 2012 par le collectif T’AIR-EAU94. Le texte de la pétition est en effet aujourd’hui obsolète puisque l’usine Eiffage a commencé à fonctionner et que le référé a été rejeté. Il n’en demeure pas mois intéressant de faire le bilan définitif de cette pétition pour la verser comme argumentaire au dossier commun de tous les opposants à la centrale Eiffage.

A. Les 1400 dernières signatures

L’ouverture de l’usine Eiffage aurait dû entraîner l’arrêt immédiat de la pétition, dans la mesure où celle-ci portait sur l’arrêt de la construction de l’usine Eiffage. Mais il y a eu encore plus d’un millier de signataire qui ont utilisé la pétition comme moyen d’exprimer leur désaccord. Il s’agit pour la moitié  d’entre-eux de riverains de Saint-Maur, Sucy et Bonneuil qui ont continué à collecter des signatures papier. Mais on trouve également une autre moitié d’habitants du Val de Marne et du reste de la France qui ont apporté leur soutien en utilisant plutôt les pétitions électroniques. Au final, même si le seuil symbolique des 10000 signatures n’a pas été franchi, on retiendra surtout l’extraordinaire mobilisation des trois communes riveraines qui totalisent plus de 5000 signatures !

B. L’histoire de la pétition et du collectif T’Air-Eau94 de janvier à septembre 2012

Le diagramme ci-dessus montre l’histoire de la collecte des signature contre l’usine Eiffage depuis le début de l’année 2012. Il offre un raccourci saisissant de l’histoire du Collectif T’AIR-EAU94 et, plus généralement, de la diffusion de la mobilisation contre l’usine Eiffage:

  • En Janvier-février, le mouvement de mobilisation part en flèche sur Sucy-en-Brie qui demeure nettement majoritaire en termes de signature. Mais la mairie de cette commune fait obstacle à la mobilisation par tous les moyens, notamment en refusant de fournir une salle de réunion.
  • En Mars-Avril, le relais est pris par Saint-Maur-des-Fossés où le groupe militant de l’école des Mûriers réussi progressivement à toucher l’ensemble de la ville. Cette fois-ci le mouvement est soutenu par la mairie qui offre une salle et tente au passage de récupérer le mouvement à son profit. Très rapidement les signatures de Saint-Maur dépassent celles de Sucy et le mouvement des requérants en justice se met en place sur cette commune.
  • En Mai-Juin, le mouvement s diffuse un peu vers les communes voisines mais aussi et surtout vers le Val-de-Marne et le reste de la France, grâce à la mise en place de la pétition cyberacteurs. La grande manifestation unitaire  contribue à populariser le mouvement dans la presse et les médias.
  • En Juillet-Septembre, les signatures s’arrêtent progressivement en raison des grandes vacances mais surtout de l’ouverture officielle de l’usine qui rend désormais vain l’objet de la pétition. Le mouvement de mobilisation issu du collectif T’AIR-EAU94 se divise en deux branches poursuivant le même objectif de fermeture de l’usine Eiffage mais avec des moyens différents.

C) Un réseau de citoyen à mobiliser pour les actions futures ?

Malgré les différences d’options qui sont apparues à partir du mois de juin entre les militants, la pétition T’AIR-EAU94 est le bien commun de tous les militants qui ont contribué à la diffuser et la faire signer au fil des mois. Elle n’est la propriété de personne si ce n’est des 9400 signataires qui se sont engagés et c’est à eux seul de décider de l’usage qui pourra en être fait :

  • pour soutenir l’action du Défenseur des droits : nous allons transmettre la totalité des signatures à ce dernier pour appuyer la demande d’intervention auprès du préfet.
  • pour soutenir l’action des requérants en justice : nous allons également remettre aux avocats l’ensemble des pièces disponibles, y compris les documents originaux si cela est utile.
  • pour faciliter la naissance d’une ou plusieurs associations : chacune pouvant utiliser les listes de noms présentes dans les diverses pétitions pour contacter les personnes qui se sont reconnues dans la lutte contre l’usine Eiffage.
  • pour préparer de nouvelles pétitions : qu’elles portent sur la seule demande de fermeture de l’usine Eiffage ou plus généralement sur la qualité de l’environnement aux alentours du Port de Bonneuil (e.g. demande de l’installation d’un capteur AIRPARIF dans le Port), les futures pétitions seront d’autant plus efficaces et rapide à mettre en oeuvre qu’elles pourront s’appuyer sur le réseau constitué.

Bref, c’est désormais à tous les « enfants du collectif » de faire fructifier l’héritage de cette pétition qui a été un événement citoyen exceptionnel et qui constitue le germe de combats futurs pour la qualité de la Terre, l’Air et l’Eau dans le Val de Marne !

 

Claude GRASLAND

Membre fondateur du Collectif T’AIR-EAU94 et 1er signataire de la pétition.

 

 

Annexe : Ensemble des fichiers de signature de la pétition.

1. Pétitions électroniques (4998 signatures en deux fichiers XLS)

CyberActeur (2786 signatures classées par département)

Petition Publique (2212 signatures classées par code postal)

2. Pétitions papier (4390 signatures sur 325 pages réparties en fichiers PDF)

petition_01_10

petition_11_20

petition_21_30

petition_31_36

petition_37

petition_38_60 (ATTENTION : ce fichier a été scanné par erreur en très haute résolution et fait 11 Mo au lieu de 1 à 2 Mo pour les autres)

petition_61_70

petition_71_94

petition_95_110

petition_111_130

petition_131_149

petition_150_169

petition_170_195

petition_196_220

petition_221_249

petition_250_266

petition_267_284

petition_285_305

petition_306_325

2 commentaires

  1. Monsieur Grasland, merci pour ces quelques mots d’encouragement ! Nous sommes effectivement bien nombreux à avoir signé la pétition auprès du collectif T’AIR-EAU 94 voire auprès de nos mairies respectives – en tout cas celle de saint-Maur ; qui en aura au moins compris l’enjeu politique.
    Nous vous remercions, vous et le collectif auquel vous appartenez, pour ce résultat.

    A propos des chiffres que vous avancez, je voudrai renchérir en rappelant que la plupart des signataires se seront de toute évidence exprimés pour l’ensemble de leur foyer. On peut donc imaginer que le chiffre que vous avancez peut être multiplié au moins par deux – sachant que les foyers les plus sensibles au sujet sont en toute probabilité composés de plus de deux personnes.

    Pour ceux qui ne se seront pas identifiés aux risques de la pollution du Port, je voudrai revenir sur la question du vent. Car si on s’imagine être à l’abri d’un vent dit dominant, il ne faut pas perdre de vue que celui-ci ne cesse, en réalité, de tourner. A titre indicatif, on pourra regarder les prévisions de Météo France ; même s’il n’y a pas beaucoup de vent en ce moment.

    Merci à vous de continuer à ainsi entretenir la flamme de l’espoir, à communiquer aussi activement sur le sujet et de maintenir la pression sur nos élus ; pour qui le vent aura probablement déjà tourné.

  2. Monsieur Grasland, merci pour ces quelques mots d’encouragement ! Nous sommes effectivement bien nombreux à avoir signé la pétition auprès du collectif T’AIR-EAU 94 voire auprès de nos mairies respectives – en tout cas celle de saint-Maur ; qui en aura au moins compris l’enjeu politique.
    Nous vous remercions, vous et le collectif auquel vous appartenez, pour ce résultat.

    A propos des chiffres que vous avancez, je voudrai renchérir en rappelant que la plupart des signataires se seront de toute évidence exprimés pour l’ensemble de leur foyer. On peut donc imaginer que le chiffre que vous avancez peut être multiplié au moins par deux – sachant que les foyers les plus sensibles au sujet sont en toute probabilité composés de plus de deux personnes.

    Pour ceux qui ne se seront pas identifiés aux risques de la pollution du Port, je voudrai revenir sur la question du vent. Car si on s’imagine être à l’abri d’un vent dit dominant, il ne faut pas perdre de vue que celui-ci ne cesse, en réalité, de tourner. A titre indicatif, on pourra regarder les prévisions de Météo France ; même s’il n’y a pas beaucoup de vent en ce moment.
    Merci à vous de continuer à ainsi entretenir la flamme de l’espoir, à communiquer aussi activement sur le sujet et de maintenir la pression sur nos élus ; pour qui le vent aura probablement déjà tourné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s