Appel à la mobilisation de BMSE : « Place de Molènes Morte », 6 Octobre 2012, 11h

La nouvelle association Boucle de la Marne Santé Environnement (http://www.bmse.fr/) appelle à une mobilisation contre la centrale Eiffage le 6 Octobre à 11h, place des Molènes à Saint-Maur-des-Fossés. Vous trouverez ci-dessous la version originale (récupérée sur le site de BMSE) du tract qui était distribué ce matin par des militants à la gare de Sucy-en-Brie. Venez nombreux !

Claude GRASLAND

P.S.1 Ayant été radié de la liste des requérants, je ne suis pas informé des actions de l’association BMSE et je conseille aux lecteurs de ce blog de visiter régulièrement le nouveau site web de cette association (http://www.bmse.fr/ ) pour être tenu en temps réel au courant des actions.

P.S.2 Puis-je me permettre de suggérer aux membres de l’association BMSE de ne pas cantonner leur action à l’intérieur de la boucle de la Marne et d’organiser des manifestations contre Eiffage  également sur Sucy ou Bonneuil ?

4 commentaires

  1. En tant que riveraine de l’usine MAIS habitante de Sucy, et bien qu’étant requérante en justice, je me sens assez mal à l’aise depuis la fin de la manif de juin: sentiment d’être « exclue » par le simple fait de ne pas être « du bon côté de la boucle de Marne, mais simplement « en face ». Or, la lutte doit concerner TOUS les riverains, toutes les communes environnantes et même, tout le territoire!
    Nous-mêmes, famille Fachan et beaucoup dans notre entourage, pensons qu’on ne peut s’isoler dans la lutte et se focaliser sur la protection d’une seule commune, et que toutes les bonnes volontés sont nécessaires.
    Mais qu’il faut aussi nous engager , comme cela semblait en prendre le chemin au début du collectif où nous travaillions ensemble, des deux côtés de la Marne, dans un combat plus large qui concerne tout ce qui se passe ,sur le site du port de Bonneuil, plus silencieux et sournois peut-être, mais pas moins dangereux.
    Très déçue…
    Je serai sûrement à la manif place des molènes, MALGRE TOUT, d’autant que les nuisances atteignent désormais clairement les berges de Sucy et tout le quartiers environnants et qu’il me semble important de participer à la représentation des berges de Sucy..
    Celles-ci, sont sacrément atteintes et de plus en plus atteintes par cette pollution:

    – Chaque semaine, depuis fin aout début septembre, apporte son lot d’invasions olfactives:

    1/ dernière en date puissante, lundi 24 /09 au matin: réveil vers 7 heures et odeur de chaud, de brûlé, qui pénètre l’appartement malgré une seule fenêtre à peine entre-ouverte pour la nuit. . Ouverture en grand pour vérifier: aucun doute! Obligation de refermer et d’attendre que « ça passe » pour aérer l’appartement. Durée de la nuisance: toute la matinée, en diminuant lentement.

    2/ Cette nuit du jeudi 27/9, aux environs de 1.20 du matin. Je commence à peine à m’endormir, car trop fatiguée de la journée = énervement, quand un bruit incroyable se déclenche que je prends d’abord pour un camion benne ( pas le jour des encombrants…?) au début de l’allée. Mais le bruit persiste et prend de l’ampleur et je comprends. L’ouverture d’une fenêtre, côté Ouest, en direction des noyers et de la darse du port m’indique clairement qu’il s’agit de la mise en route de l’usine pour le probable moment du concassage.

    C’est la première fois que je l’entends et c’est incroyablement fort, cela « envahit » la nuit! Mon mari, réveillé, se lève et vient à la fenêtre pour pouvoir témoigner, ultérieurement. Nous sommes très en colère et nous sentons pris au piège des puissants et de leurs complices, : des élus, un comble!

    Cela va durer environ une heure et quart, avec un dernier quart d’heure un peu plus en sourdine et avec changement de modulation. Un ronronnement affaibli va persister jusqu’aux environs de 2.30/ 2.45. Je finis par trouver le sommeil, la révolte au fond de l’estomac!

  2. Vous êtes bon prince, Claude…

    Je regrette profondément la scission du groupe et je pense que le manque de participation à la manifestation d’aujourd’hui confirme le fait que nous avons pris un mauvais tournant dans cette affaire.

    Pour ma part, je vous soutiens dans la nouvelle démarche que vous nous proposez.

    En espérant qu’elle fasse rapidement l’unanimité !

    Amitiés,

    • Cher Jeroen,
      L’histoire des mouvements de résistance nous montre que différents groupes peuvent agir dans la même direction, même s’ils ne partagent pas les même valeurs et s’ils se dotent de mode de fonctionnement différents. Cette diversité peut même être une richesse …
      Les désaccords de fonds que je peux avoir avec le mandataire des requérants et la stupidité de la décision qu’il a pu prendre de ne pas encaisser mon chèque de soutien à l’action en justice sont une réalité. Mais qui ne doit pas empêcher de souhaiter un plein succès aux actions menés par les requérants et les membres de la future association BMSE qui se sont mobilisés pour l’action « Place de Molènes morte ». Rassembler 200 personnes est somme toute un beau résultat si on tient compte du fait que le mouvement constitué est désormais concentré pour l’essentiel sur une seule des communes concernées et que l’objectif (fermeture de l’usine Eiffage) est plus limité que celui que les fondateurs de T’AIR-EAU94 avaient pu imaginer au départ (défendre la qualité de la Terre, de l’Air et de l’Eau).
      Pour ce qui me concerne, ainsi que Sylvie Grasland-Deslot, nous continuons à travailler l’expertise scientifique du dossier et à publier les informations que nous rassemblons à travers le présent blog qui est désormais un simple « canard » d’information citoyenne. Même si je ne reçois plus aucune information du groupe des requérants, cela ne m’empêche pas de relayer leurs actions dès lors que j’en ai connaissance par le web. Même chose pour les documents de la préfecture ou d’Eiffage que je mets à disposition dès qu’ils sont rendus publics.
      Car à la différence du mandataire des requérants, je ne crois pas à la « stratégie du secret » qui voudrait que l’on garde des informations dissimulées afin d’augmenter les chances de réussite au procès. Cette « stratégie du secret » est celle de nos adversaires. C’est celle qui a permis à une enquête publique de ne recueillir que trois avis alors que nous avons démontré par la pétition qu’au moins 5000 riverains auraient pu s’opposer au projet d’Eiffage s’ils avaient été informés et consultés à temps. La fin ne justifie pas les moyens. La force et la faiblesse des démocraties est de ne pas utiliser les mêmes armes que leurs ennemis.

      Bien amicalement,

      Claude Grasland

  3. Après l’usine de bitume Eiffage, Bonneuil nous réserve une mauvaise surprise! Le port de Bonneuil souhaite faire le réaménagement des berges et faire une promenade champêtre. Ridicule dans une zone industrielle ! Pour ce faire, il faudra abattre les arbres (dont certains sont centenaires) le long de la Marne, entre le pont de Bonneuil et le pont du RER. Nous n’aurons plus ce rideau d’arbres qui cachait les usines. Une pétition est lancée contre ce projet en l’état actuel, par Mr Dufresne restaurateur, Au Bord d’Eau, 121, quai de Bonneuil. On peut venir signer cette pétition ou lui adresser votre courrier. Merci. Bonneuil a assez fait de « ravages »il faut montrer notre désaccord.Une enquête publique a lieu jusqu’au 10 mai 2016.
    On peut également, signer en ligne sur:
    http://www.petitionpublique.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s