Contacts

Si vous voulez  nus contacter : taireau@gmx.fr

 

8 commentaires

  1. 05/08/2012
    Bonjour,

    nous habitons aux berges de Sucy et sommes très inquiets des conséquences de la pollution que cette usine rejette. En effet, de 1h du matin jusqu’à environ 4h cette nuit, nous avons été réveillés par ces odeurs désagréables malgré nos fenêtres fermées. Nous avons des problèmes de respiration. Et, encore maintenant ces odeurs sont revenues (il est 13h45), on ne peut pas ouvrir nos fenêtres et sortir. C’est très inquiétants pour notre santé et celle de nos enfants qui vont à l’école des Noyers(sachant que celle ci est seulement à 700 m de cette usine).

  2. Bonjour,
    Je suis St Maurien, j’habite avenue Raspail.
    Nous arrivions de Pontault Combault à 23 h le 18/07 une odeur de fumée planait dans La Varenne et notamment chez moi. J’ai appelé les pompiers tellement l’odeur était insopurtable , il y avait même un léger voile de fumée. Ils sont venus et m’ont expliqué que cela venait de l’entreprise au port de Bonneuil et que ce n’était pas la première fois. Il s’agit d’une odeur de fumée de charbon ou de pétrole mais pas une odeur de goudron, pas sulfureuse, du moins je ne crois pas.
    Cette odeur est à nouveau très présente ce soir 06/08 à 23h30 et comme la fois précédente , elle a menvahi la chambre de mon fils qui laisse souvent son Velux ouvert.
    Je n’ai pas appelé les pompiers cette fois mais je pense tout de même à la chèvre de monsieur Segin et à l’hypothese ou l’odeur et le voile de fumée auraient une origine plus directement dangereuse sans que nous ne cherchions à nous en protéger.
    Je ressent de la colère et un léger malaise comme si cette odeur changeait mon rythme respiratoire et allait provoquer une crise de tétanie comme j’en ai fait adolescent. J’ai en effet du mal à conserver ma respiration habituele, je retiens et bloque ma respiration; c’est assez éprouvant.
    Que puis-je faire pour faire cesser cette puanteur très désagréable et anxiogène, peut-être même cancérigène ?
    Faut-il aller lancer des boules puantes au abords de l’habitation de notre préfet, faire un sitting devant l’entreprise responsable, refuser de payer nos impôts (locaux, fonciers,..), demander le changement d’école pour nos enfants,… ?
    Je suis prêt à agir pour que ça cesse car trop c’est trop.
    Cordialement
    Olivier, habitant de St. Maur qui ne s’y sent plus bien.

  3. Bonjour,
    J’habite sur les bords de Marne depuis plus de 12 ans, je rentre de congés et j’ai, pour la première fois, un sentiment vraiment bizarre : où sont passés les oiseaux ? Nous n’en entendons plus aucun alors que c’était auparavant tous les matins une vraie sérénade. De la même façon, nous ne voyons plus ni cygnes, ni canards, ni poule d’eau, ni héron, …
    Est-ce lié à cette usine ? Cela vaut la peine d’être étudié.

  4. Merci aux membres fondateurs de Tair-eau, de nous donner, à la page 30 août du blog, les explications à leur silence qui devenait assourdissant! En ce qui nous concerne, ma famille et moi-même, bien que requérants de la première heure, et bien qu’alors encore assez rarement atteints par les nuisances olfactives ( je parle des semaines avant la première quinzaine de Juin dernier 2012…), sommes tout à fait d’accord pour que la « lutte » ne soit pas seulement celle de riverains contre Eiffage, mais qu’elle s’inscrive dans un projet plus global, plus citoyen et qui doit donc s’intéresser à une remise en question de tout ce qui se vit et pollue sur le site du port de Bonneuil et du coup des environs; à tout ce qui se « trame  » aussi du point de vue des bretelles d’autoroute supplémentaires et autres aberrations! oui, il faut envisager de donner une suite au collectif, pour que cette position soit également représentée et active.

    Ceci étant posé, voici mon témoignage concernant les nuisances olfactives qui se précisent sur Sucy depuis mi-juin.de plus en plus fort et fréquemment.

    – Jour: jeudi 6 septembre 2012
    – heure: environs de 22h/ 22h 20
    – lieu: 5 allée des berges Sucy en brie ( bords de Marne)
    J’ouvre la fenêtre de ma loggia pour secouer une nappe: odeur extrêmement puissante de bitume, qui prend à la gorge et pénètre rapidement dans notre appartement. Nous refermons au plus vite.

    Je tiens à dire que tantôt c’est ce type d’odeur qui atteint désormais au moins une fois par semaine, notre résidence pourtant un peu plus éloignée.Tantôt une forte et étrange odeur de « brûlis » ( enfin, assimilé à du brûlis).

    Nous avons jusqu’alors d’abord beaucoup « reniflé » et discuté de ces odeurs,entre voisins, quand « elles arrivaient », afin d’éviter de confondre ou de dire des « bêtises » qui auraient pu nuire à l’action en cours, comme il nous avait été demandé par les mandataires.

    Car depuis le début de juillet, ce n’est pas toujours exactement de la même odeur qu’il s’agit, pour nous, ici, du moins.

    Il existe donc aussi une forte odeur qui commence souvent le soir, comme aujourd’hui, mais aussi parfois, dans le courant de la nuit ( lever vers 5 heures du matin à deux reprises, au moment des fortes chaleurs d’après le 15 aout, pour créer des courants d’air= odeur prégnante!) odeur qui persiste jusqu’au matin et se dissout dans le courant de la matinée. C’est dès le courant juillet 012, qu’est apparu régulièrement et distinctement ce type de nuisance, alternant avec une odeur plus orientée « bitume ».

    Or, nous habitons les Berges de Sucy depuis juillet 2001, soit 11 ans et n’avons jamais été incommodés par ce type de nuisance.
    Devons-nous continuer ( ou reprendre) nos plaintes à la DRIEE et tutti quanti?!

    Martine Fachan.

    • Bonjour Madame
      La position des deux premiers membres fondateurs de Taireau 94 est désormais claire. Ecartés par Monsieur Hélière de l’ action juridique car nous avons osé suggérer qu’ elle n’ était peut-être pas la seule, qu’ elle ne serait pas forcément couronnée de succès et que l’ installation d’ Eiffage révélait un problème plus vaste à savoir le flou de la surveillance du Port autonome de Bonneuil avant la création du collectif qui s’ est donné lors de sa fondation comme objectif la surveillance de la terre de l’ air et de l’ eau dans le 94, nous continuons à informer du mieux possible.
      Les rencontres avec Messieurs le Sous-préfet et le Préfet avec leurs corollaires les plaintes à la DRIEE ont été suivies de plusieurs évènements:

      -la promulgation d’ un arrêté complémentaire avec établissement d’ un état « ex-ante » établi par la société Entime mettant en évidence une pollution aux particules PM10 avant l’ installation d’ Eiffage aux environs du Port.

      -Monsieur Gay mandaté par la DRIEE n’ a pas constaté de pollution olfactive lié à Eiffage chez les riverains mais rue du Moulin-Bateau. Il a perçu des émanations gênantes sur le suite d’ Ecopur, qui, de mémoire de Sucycienne, avait fait naître lors de son installation une grogne des riverains.

      -Plusieurs entreprises (l’ une étant choisie par Eiffage) ont évalué en cinq lieux (trois étaient prévus initialement) la présence de divers polluants chimiques ( le seul dérivé benzénique dosé par la station Air Parif située à six kilomètres à savoir le benzo(a)pyrène n’ y figure pas) et la pollution olfactive en particulier au niveau des évents. Les particules à ma connaissance n’ ont plus été dosées.

      La pétition, de moins en moins active, regroupe aujourd’hui environ 9000 signatures.

      Dimanche, c’ est la fête des associations à Sucy.
      On y discutera certainement de la création d’ une association-fille du collectif.
      Mais une association ne règle pas tout et je crains les réactions des « orphelins du collectif ».

      En effet ceux qui n’ ont pas envie de prendre en charge le problème constitué par le flou de la surveillance du Port de Bonneuil (le port de Gennevilliers est plus encadré), focalisés sur l’urgence du problème Eiffage car confrontés à une agression permanente par les odeurs, pourraient passer à des solutions plus musclées si ils perdent la tribune du collectif. Quand on a pas les mots, on passe par les poings.

      Deux études de l’ air sont prévues dans l’ année qui suit l’ installation de l’ usine. Si des plaintes de riverains sont adressées à la DRIEE, peut-être se rappellera-t-on des résultats de la première étude (particules nocives sur le plan respiratoire et cardiaque) pour le mettre au programme de la deuxième étude de l’ année . Peut-être Air Parif surveillera-t-il d’ autres substances par exemple les dérivés benzéniques ? A l’ aide d’ une station sur site ?

      Et puis le tribunal administratif de Melun si il a débouté les plaignants dans le cadre du référé suspension statuera sur le fond, même si les riverains se plaignent à la DRIEE. Votre témoignage est de plus très intéressant car les horaires de l’ usine sont bien limités à 1h du matin / 15h.
      A dimanche ?
      Sylvie Grasland-Deslot

  5. Bonjour,

    Je pense que vous devriez profiter du sondage que fait le conseil général pour faire un poste.
    J’ai profité du sondage pour donner mon avis sur le port de Bonneuil et l’usine Effiage.

    Je vous invite a faire de même

    Cordialement
    Greg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s